Je soutiens Marc Le Fur pour cinq raisons

27
nov

Député et Vice-Président de l’Assemblée Nationale aujourd’hui, Marc Le Fur sera demain à 100% Président de la Région Bretagne s’il est élu.

Nous avons souvent travaillé ensemble à l’Assemblée Nationale. Lors de nos combats pour des enjeux essentiels pour la Bretagne : l’agriculture, l’industrie agro-alimentaire, l’équilibre entre les territoires ruraux et urbains, l’apprentissage, j’ai apprécié son énergie, sa ténacité, sa sincérité.

Pour la région Bretagne, j’aurais aimé un autre style de gouvernance que celui de ces 10 dernières années. La Bretagne est forte quand elle sait s’unir. Il y a des moments où il faut dépasser les clivages droite-gauche. Or, je n’ai jamais senti une volonté d’ouverture, à l’exception de deux ou trois vice-présidents que je tiens à reconnaitre. Je rappelle le message du C.E.L.I.B* lors de la période des « trente glorieuses » : Associer les volontés, respecter les sensibilités.

En Bretagne, des territoires entiers ont le sentiment d’être oubliés. Le déséquilibre entre les territoires s’aggrave. Les métropoles ont certes un rôle important à jouer, mais plusieurs études, comme celle de l’ODIS*, soulignent que la force du grand Ouest s’explique par son réseau de villes moyennes, de petites villes bien liées à leur tissu rural. Ceci favorise les capacités d’initiative et de cohésion sociale. Nous devons veiller à une meilleure répartition des activités et de la population sur l’ensemble de la Bretagne, ce qui améliorerait la qualité de vie dans les métropoles comme dans les zones rurales. Marc Le Fur partage cette conviction.

Un chemin d’espoir pour la Bretagne est-il possible avec la réélection de François Hollande ? Non ! Trop de mensonges, trop de zig-zag qui ne peuvent (empêchent de) ramener la confiance. Je cite deux personnalités appartenant ou proche du P.S. Pour Malek Boutih, « le quinquennat de François Hollande sera un congrès du P.S. qui dure cinq ans. » Je partage les propos de Pascal Lamy : « je préférerais que le chômage des jeunes soit un tabou plutôt que les 35 heures. ». Le choix de Marc Le Fur et de ses colistiers de la droite et du centre signifie un soutien pour un changement en France.

Pour toutes ces raisons, je souhaite la victoire de Marc Le Fur.

Comité d’Etude et de Liaison des Intérêts bretons (C.E.L.I.B.)
Observatoire du Dialogue et d’Intelligence sociale (O.D.I.S.)

FacebookTwitterLinkedInGoogle+Email

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *