Entente dans les prix des produits laitiers : les rapports de force sont déséquilibrés

17
mar

Une entente sur les prix est répréhensible. Je ne conteste bien sûr ni la sanction, ni le rôle important et nécessaire de la Haute Autorité de la concurrence dans ce domaine.

En revanche, le montant élevé de l’amende infligée aux fabricants de produits laitiers (192 millions d’euros) risque de mettre en sérieuses difficultés certaines entreprises coopératives ou privées. Le vrai problème, n’est-il pas la disproportion du rapport de force entre d’une part, des groupes de distribution très puissants et d’autre part, un nombre élevé d’entreprises coopératives ou privées ?

Élu au cœur d’un bassin agroalimentaire, le Pays de Vitré, je mesure les difficultés que rencontrent les salariés et les éleveurs, qui exercent un métier exigeant avec de longues journées et qui peinent à valoriser leur travail.

Enfin, ancien Ministre de l’Agriculture, je constate avec tristesse la dégradation des parts de marché agricoles de la France rapport à ses concurrents européens.

FacebookTwitterLinkedInGoogle+Email

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *