Ajourner l’application de l’Ecotaxe

25
oct

Je n’ai pas voté le principe de précaution inscrit dans la Constitution parce qu’il risquait de bloquer beaucoup de progrès scientifiques sans oublier la multiplication des règlementations auxquelles il conduisait.

Je n’ai pas voté la loi de modernisation de l’agriculture parce qu’elle ne s’attaquait pas aux causes de nos faiblesses. Elle laissait croire qu’une modification des rapports entre l’agriculture et les secteurs agroalimentaires allait améliorer le revenu des agriculteurs.

Je me suis battu avec Marc Le Fur pour dire les limites et les risques de l’Ecotaxe et nous avons malgré tout obtenu, au terme d’un débat agité (15 novembre 2011) avec seulement deux voix de majorité, une réduction du coût de 40% pour la Bretagne et les régions excentrées. Aujourd’hui plus que jamais, je pense que l’intérêt général et la défense de l’emploi devraient nous conduire à ajourner l’application de l’Ecotaxe.

FacebookTwitterLinkedInGoogle+Email

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *